JEAN-LUC JOSEPHphotographe
  • Paysages sonores dans la revue trimestrielle L'Alpe: Publication dans la revue L'Alpe d'un portfolio de 10 pages consacrées à mes photographies du monde rural de montagne et de ses musiciens. Ce numéro de L'Alpe est dédié à la musique populaire. Il est disponible dès le mercredi 8 juin 2016 dans les bonnes librairies. http://www.lalpe.com


  • Violon traditionnel, Livre-CD : 35 mélodies à danser collectées en Dauphiné-Vivarais-Savoie, avec partitions commentées et anotées par l'ethnomusicologue Patrick Mazellier, 56 photographies en noir & blanc et couleur, 2013.
    40€ + 5€ de frais de port. Commande à adresser à photo(at)jeanlucjoseph(dot)net


 

  • Saisons en pente, images du Val d'Arly, Créaphis éditeur, 2002,64 photographies noir & blanc

    Extrait de la post-face de Pierre Gaudin :

    "La photographie de Jean-Luc Joseph se lit comme une suite (au sens musical du terme). Harmonie, tonalité, chaleur des gris, noirs profonds, douceur générale des contre-jours, les images sont réalisées à une certaine distance, variable en fonction des sujets, mais toujours en rapport avec un contexte, un cadre, des objets. Ce contexte, ce cadre, ces objets sont ceux d’un monde en voie d’extinction. Non pas hors du temps, comme dans le très célèbre Joseph, Noémie et autres paysans de l’Ardèchedes années 70, le portrait collectif d’Arly se situe, proche et lointain, à la lisière de l’espace et du temps d’aujourd’hui, comme un monde en suspend. L’auteur a saisi une communauté de vallée dans son intimité et dans la continuité du cycle des saisons qui gouvernent ce milieu technique et social. Le travail, la fête, les dimanches et les lundis, la neige et le printemps, la solitude des uns, les rencontres des autres sont montrés avec pudeur et sobriété. Il s'agit d'un temps partagé. Beaucoup de ces images, «ouvertes», - le photographe lui-même se représente volontiers (cf.mon verre de rouge chez André) - laissent la place pour le visiteur du regard sans que celui-ci ne devienne le voyeur d'une intimité inconcevable, trop décalée et trop brusquement dévoilée.

    Photographie paradoxale, à la fois héritière et inventive, distante et participante, sensible et rigoureuse. Le «style Joseph» tient en peu de mots : noir et blanc, qualité optique des prises de vues, profondeur des tirages, rigueur documentaire. Les focales choisies se rapprochent le plus de la vision humaine, soit pour le format 24 x 36, des optiques de 35 à 50 mm. Cela produit une unité de regard - le plus souvent frontal et à hauteur d’œil - qui renforce l'humanité de l'image par un effet de juste distance. Très peu d'éclairage additionnel, très peu d'effets.

    Entre rigueur du cadre, précision de l'exposition et qualité des tirages, l'art de Jean-Luc Joseph tient dans la simplicité et l'efficacité des moyens mis en oeuvre pour une célébration intime d'un pays en proie à un changement imminent radical et irréversible.

    Sans naïveté ni sentimentalisme, le photographe a révélé les instants d'incertitude, de doute et d'intranquillité. A force d'inquiétude, l'image bascule (au sens photographique du terme). Les perspectives sont corrigées. La vitesse d'obturation laisse aux éléments (la neige, le vent, les ombres) le temps de s'inscrire dans l'image, quitte à la rayer de traits flous, la saturer de noirs et la rendre insolite et déstabilisante. C'est à ce point critique, ce plissement de sourcil, ce presque rien, que la modernité fait irruption. La photo devient intemporelle etatopique. Le contraire du pittoresque. (...).

    Par la simplicité, l'évidence et l'authenticité de leur propos, ces images atteignent l'universel. Même si elles n'enlèvent pas complètement le sentiment d'un déjà vuou déjà vécu, voire de déjà entendu(il y a de la sonatedans cette série), elles font apparaître la force d'une oeuvre. Une œuvre dont on sent bien qu'elle est la représentation d'un monde et d'un mode de vie qui nous échappent inexorablement. (...)."

 

  • Jazz & musiques improvisées, Conseil Régional Rhône-Alpes, 2002, publié avec un CD d'anthologie du Jazz

 

  • Sur la piste des livres en Pays de Savoie, Savoie-biblio, 2007

    Catalogue de l'exposition commandée par les Conseils généraux de Savoie et Haute-Savoie sur les bibliothèques des villes de moins de 15 000 habitants. 35 photographies noir & blanc

    Texte introductif de Marion Duvigneau, directrice de Savoie-biblio :

    "Récemment arrivée en Pays de Savoie, je fis la connaissance de Jean-Luc Joseph et de son travail de photographie sur le salon du livre d'Hermillon, où il exposait une sélection de portraits et paysages du Val d'Arly en noir et blanc, par ailleurs édités par Créaphis dans un bel ouvrage, Saisons en pente. Le caractère intemporel de ces visages saisis avec une grande humanité au fil d'un patient travail de trente années m'a séduite. Les propos chaleureux et l'oeil pétillant de leur photographe également, tout comme son attachement à la technique de l'argentique et du noir et blanc.

    C'est donc tout naturellement à lui que j'ai pensé lorsqu'un des projets retenus dans le cadre du cinquième anniversaire de Savoie-biblio a été celui d'un reportage photographique à travers les lieux de lecture bénéficiant des services de la bibliothèque départementale de prêt de Savoie et Haute-Savoie.

    Patiemment, de novembre 2005 à novembre 2006, Jean-Luc Joseph a arpenté, en compagnie de Séverin Grisard, coordonnateur du projet, nos cinq territoires (Annecy, Chablais, Chambéry, Maurienne, Tarentaise), cueillant au passage les portraits pleins d'humanité de bibliothécaires, bénévoles ou salarié(e)s, et d'usagers de ces bibliothèques qui sont autant de lieux de culture en proximité ponctuant l'espace rural ou semi-urbain où vivent au quotidien plus d'un million de Savoyards.

    La sélection a été difficile parmi les quelques 400 clichés ainsi réalisés, grâce à l'obligeance des élus, responsables et animateurs de tous les lieux de lecture qui ont accueilli avec sympathie ce projet... et leurs réalisateurs. Cette sélection va maintenant circuler dans les deux départements, et ce petit catalogue en est la trace papier, témoignage du travail accompli, au profit d'environ 200 000 lecteurs inscrits, par près de 450 collectivités et plus de 2 500 passionnés de la lecture publique durant ces cinq années d'existence de Savoie-biblio, durant surtout ces vingt-cinq années de fonctionnement des deux bibliothèques départementales de prêt de Savoie et Haute-Savoie."